Acupuncture Moxibustion

zhēn jiŭ     针灸

Zhēn jiŭ     针灸 et les Aiguilles

Zhēn jiŭ   signifie acupuncture et moxibustion. C’est l’art d’implanter des aiguilles ou de chauffer des points situés sur des méridiens.

 Les méridiens sont les voies de circulation de l’énergie et du sang, ils forment un réseau reliant les organes à la peau, aux muscles et aux os, mais aussi aux organes des sens. Ils intègrent ainsi tous les tissus et les structures du corps dans un ensemble cohérent. La stimulation d’un méridien par l’acupuncture opère non seulement un effet local, mais aussi un effet spécifique sur l’organe relié à ce méridien, ainsi qu’un effet général sur l’ensemble du système.

 Indications de l’acupuncture

L’acupuncture constitue un traitement préventif remarquable en tonifiant l’organisme, qu’elle arme contre la maladie. Elle est tout aussi efficace pour le soulagement de la douleur (migraines, sciatiques, névralgies, douleurs rhumatismales, etc), et la guérison des troubles fonctionnels (spasmes, problèmes digestifs, respiratoires, troubles gynécologiques, etc). Elle a également une action remarquable pour relâcher les tensions émotionnelles, par son action d’harmonisation de l’énergie.

 Contre-indications de l’acupuncture

L’acupuncture est contre-indiquée dans les cas suivants :

  • phobie des aiguilles
  • hémophilie
  • troubles psychologiques sévères
  • déficience profonde du système immunitaire
  • antécédent de convulsion induite par un procédé médical

La grossesse n’est pas une contre-indications mais certains points sont interdits ou déconseillés pendant la grossesse.

 Des précautions particulières doivent être prises dans le cas du traitement de patients atteints par le virus de l’hépatite ou le VIH.

 Innocuité de l’acupuncture

L’acupuncture est généralement sans danger, à condition d’avoir une certaine compétence et de respecter certaines règles. Mais elle peut entraîner certains effets relativement courants tels que douleur à la puncture, saignements, fatigue, aggravation ponctuelle des symptômes. Chez les sujets très réceptifs,  il peut y avoir une aggravation des symptômes, ils doivent donc être traités avec prudence, tout en sachant qu’il est difficile de prévoir à l’avance la réactivité.

 En cas de non-respect des règles ou de manipulations erronées, l’acupuncture peut provoquer des accidents tels que pneumothorax, lésions vasculaires et nerveuses, fausse-couche, voire en cas de manque d’asepsie des infections de type Hépatite B, etc. Même si ces accidents sont statistiquement très peu courants, ils n’en demeurent pas moins réels.

Les neuf aiguilles traditionnelles décrites dans le Huángdì Nèijīng Líng Shū

 

Chān zhēn (aiguille flèche)

1,6 cun de long, à tête en forme de flèche puncture superficielle, épidermique

Yuán zhēn (aiguille arrondie)

1,6 cun de long, manche et corps de longueur égale, tête ronde utilisation externe, pour massage superficiel, pour stimuler le Qi affaibli

 Ti zhēn (aiguille cuillère)

3,5 cun de long, tête arrondie comme un grain de millet émoussée, utilisée en superficie par pression sur les méridiens pour faire circuler Qi et sang, chasser les pervers

 Fēng zhēn (aiguille acérée)

1,6 cun de long, extrémité à trois facettes pour effectuer des saignées

 Pī zhēn (aiguille lance)

4 cun de long, large, en forme d’épée pour évacuer les abcès

 Yuán lì zhēn (aiguille ronde et effilée)

1,6 cun de long affections aiguës, douleurs rhumatismales violentes

 Háo zhēn (aiguille fine)

3,6 cun, extrémité pointue douleurs articulaires, paralysies, obstructions

 Cháng zhēn (aiguille longue)

7 cun de long Vent humidité, Bi profonds et chroniques, paralysies

Dà zhēn (aiguille grosse)

4 cun de long, corps plus épais pour ponction pour évacuer les accumulations de liquides dans les articulations 

Share This